vendredi 2 février 2018

De la terre dans la bouche

De la terre dans la bouche – Estelle Tharreau

Auteur :
Estelle Tharreau



Editeur :                       
Collection :
Le tourbillon des mots
Genre :
Thriller, Guerre, Suspense
Série :
/
Nombre de pages :
250 pages
Format lu :
Numérique
Date de parution :
18 janvier 2018
Prix d’achat :
9,99€ (poche)
4,99€ (numérique)

Un roman qui vous montrera que la quête de vérité n’est pas toujours de tout repos. Suspense garanti !

Résumé du roman
               
Les vieux de Mont-Éloi savent pourquoi ils s'aiment ou se détestent, même si les autres l'ignorent. La seule histoire à laquelle il faut croire est celle qu'ils ont écrite au musée de la Chênaie.
Elsa refusera cette vérité lorsque sa grand-mère lui léguera une maison perdue dans la forêt, à deux pas d'un village martyr.

Guerre. Occupation. Épuration.

Quarante années ne seront jamais suffisantes pour oublier et chasser les fantômes du passé !

Mon avis


                La fin des examens sonnait. Je savais que j’allais pouvoir commencer ces vacances par un bon roman des éditions Taurnada. La lecture du résumé avait éveillé ma curiosité et dès lors, je ne me posais plus qu’une seule question : quelle était cette fameuse vérité ? Vous l’aurez compris, j’étais déjà dans l’ambiance avant même de tourner la couverture.

                En premier lieu, j’ai aimé ce livre pour sa quête de vérité. Quel loisir de pouvoir découvrir, indice après indice, témoignage après témoignage, une pièce du puzzle menant à la vérité finale, menant à la pièce qui les liera toutes. Comme un puzzle, il n’est pas évident pour l’auteure de nous dévoiler des morceaux de vérité sans en dire trop ou trop peu. Nous devons savoir placer chaque pièce mais ne pas deviner ce que représente le tableau, avant d’avoir tout trouvé. Il faut maintenir éveillé le suspense et tenir en haleine le lecteur, susciter de plus en plus son intérêt et lui faire passer un agréable moment de lecture. Une fois, dans le roman, nous n’avons pas assez de recul pour analyser un tel travail car réussi, nous sommes pris dans ses filets et ne pouvons que vivre l’aventure imaginée par l’auteure. Une fois le livre fini et les sensations retombées après plusieurs jours, une fois qu’on s’attèle devant son écran pour y donner son avis, on voit. On comprend. Un tel jeu d’indices au compte-goutte nécessite une maitrise parfaite de l’histoire par l’auteure. Et pour cela, je ne peux que la féliciter et la remercier d’un tel sentiment de lecture.

                Ensuite, mon côté aventurier aime les histoires dans lesquelles règne un peu d’action. Il n’est pas tout d’agiter les héros de guerre et de dépoussiérer une vérité presque oubliée. Il fallait rendre cette quête haletante, dangereuse, attrayante. Découvrir une histoire est intéressante. En découvrir une tout en vivant des aventures périlleuses est exaltant. J’étais donc heureux de découvrir un roman mouvementé, d’un côté par les vérités découvertes, d’un autre par le danger qui guettait les personnages. Le tout était très bien dosé. Comme dans une recette, l’ajout excessif d’un ingrédient sur un autre peut gâcher la recette et le tout est une question de précision et savoir-faire. Ajouter plus d’action aurait rendu la vérité moins passionnante et le lecteur se serait détachée de ce quête intéressante. A contrario, miser sur la passivité des témoignages et de l’assemblages des pièces de puzzle aurait donné au lecteur le sentiment de jouer au Scrabble avec ses grands-parents en pleine heure de sieste. Et sans la main experte de l’auteur, le récit ne se serait jamais élevé de la sorte. Alors, comme le dit notre ami Cyril Lignac dans une célèbre émission pâtissière, j’achète ! Profitez, contrairement aux gâteaux en tout genre, la lecture ne fait pas grossir !

                Pour terminer cet avis, j’aimerais aborder rapidement le thème principal du livre. La guerre. Nous nous retrouvons dans les eighties, 40 ans après la guerre. Le souvenir de la guerre s’efface sans pour autant disparaître, restant ancré dans les esprits des anciens du village. C’est donc doublement intéressant : se plonger dans les souvenirs de la guerre et s’immerger dans ses souvenirs datant des années 80, années pendant lesquelles bon nombres de soldats étaient encore vivants. Soldats aux souvenirs sombres et distants de la guerre. Souvenirs ressassés dans leur tête, buvant une bière entre anciens combattants en silence. Sujet passé mais encore tabou. Leur réaction lorsqu’une jeune femme décide de fouiller tout cela est intéressante et finement détaillée par la plume de l’auteure. Des réactions remplies de sentiments du passé. J’ai trouvé cela très bien détaillé, très intéressant à découvrir et tellement percutant. J’avais vraiment l’impression de me retrouver dans cette période, sans Internet et sans ordinateur, pataugeant sur des terres que quarante années n’avaient pas lavées du sang coulé. Avoir une vision de la guerre que, encore jamais, je n’avais pu avoir.

                En conclusion, vous l’aurez compris, ce livre est à lire. Quelques pages et vous voilà embarqués dans cette quête des plus mouvementées, vous donnant des sueurs froides, vous offrant de l’intrigue et surtout, vous faisant vivre une belle aventure.

★★★★★


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de ton commentaire, cela fera plaisir à l'auteur de ce blog ! Il t'en remercie