mercredi 12 avril 2017

Il ne nous reste que la violence


Auteur :
Eric Lange


Editeur :                       
La Martinière
Collection :
Fiction
Genre :
Littérature générale, roman philosophique
Série :
/
Nombre de pages :
192 pages
Format lu :
Papier
Date de parution :
6 avril 2017
Prix d’achat :
16€ (broché)
11,99€ (numérique)

Un roman sombre mais qui a su me faire rayonner

Résumé du roman
               
Après mon premier crime, j’avais commencé à voir notre société différemment. Où que je regarde, le miroir s’inversait. Des esclaves fabriquaient nos ordinateurs, des enfants cousaient nos vêtements, les profits des guerres assuraient la rentabilité de notre livret A. Nos bagues de fiançailles brillaient de diamants sanglants, mon voisin perdait son travail, sa vie, pour un actionnaire anonyme. Un vieillard était mort, seul dans une chambre, juste au-dessus de chez moi…

On s’offusquait un peu, mais pas tant que ça, parfois pas du tout. On vaquait à nos petites affaires, nos vies allant tranquillement sur ces champs de cadavres.

Et on ne la cachait pas, cette violence. Elle était notre environnement naturel. On l’enseignait à nos enfants.

Dont acte.

Je pouvais tuer une deuxième fois.

Mon avis

mercredi 5 avril 2017

Réception du 5 avril 2017

Réception du 5 avril 2017 – Il ne nous reste que la violence

Auteur :
Eric Lange



Editeur :                       
Collection :
Littérature
Genre :
Littérature générale
Série :
/
Nombre de pages :
192 pages
Format lu :
Papier
Date de parution :
6 avril 2017
Prix d’achat :
16€ (broché)
11,99€ (numérique)

Un roman bien sombre et mystérieux qui va m’accompagner durant ces prochains jours

Résumé du roman
               
Après mon premier crime, j’avais commencé à voir notre société différemment. Où que je regarde, le miroir s’inversait. Des esclaves fabriquaient nos ordinateurs, des enfants cousaient nos vêtements, les profits des guerres assuraient la rentabilité de notre livret A. Nos bagues de fiançailles brillaient de diamants sanglants, mon voisin perdait son travail, sa vie, pour un actionnaire anonyme. Un vieillard était mort, seul dans une chambre, juste au-dessus de chez moi…

On s’offusquait un peu, mais pas tant que ça, parfois pas du tout. On vaquait à nos petites affaires, nos vies allant tranquillement sur ces champs de cadavres.

Et on ne la cachait pas, cette violence. Elle était notre environnement naturel. On l’enseignait à nos enfants.

Dont acte.


Je pouvais tuer une deuxième fois.

lundi 3 avril 2017

Minuit 13 (1) – L’égrégore

Minuit 13 (1) – L’égrégore – Jean-Nicholas Vachon

Auteur :
Jean-Nicholas Vachon



Editeur :                       
Editions Michel Quintin
Collection :
Jeunesse
Genre :
Jeunesse, Aventure, Fantastique, Thriller
Série :
Minuit 13
Nombre de pages :
328 pages
Format lu :
Papier
Date de parution :
26 septembre 2013
Prix d’achat :
7,90€ (poche)
5,99€ (numérique)

            Le résumé m’a attiré mais que puis-je dire après le dernier mot de ce roman ? J’en veux encore. Un merveilleux moment de lecture !

Résumé du roman
               
Ce n’est pas sans arrière-pensées que Félix Saint-Clair se joint à une battue sur le mont Wright, en vue de retrouver un petit garçon mystérieusement disparu dans la forêt ancienne. Depuis ses débuts comme journaliste, on ne lui a confié que des affaires sans intérêt et il espère s’approprier enfin un sujet plus juteux. Il sera comblé au-delà de ses espérances.

N’écoutant que sa fougue l’homme s’aperçoit trop tard qu’il vient de mettre le pied dans un engrenage dont il n’est pas prêt de se dégager. S’il s’en dégage jamais.

L’Égrégore est une œuvre de fiction inspirée de personnages et de phénomènes réels.

Mon avis

samedi 1 avril 2017

Réception du 31 mars

Réception du 31 mars – Minuit 13 (1) – L’égrégore

Auteur :
Jean-Nicholas Vachon





Editeur :                       
Editions Michel Quintin
Collection :
Jeunesse
Genre :
Jeunesse, Fantastique, Thriller, Paranormal
Série :
Minuit 13 (1)
Nombre de pages :
328 pages
Format lu :
Papier
Date de parution :
16 juin 2016
Prix d’achat :
7,90€ (poche)
5,99€ (numérique)

Un roman qui, dès la lecture de son résumé, m’a donné envie de le lire

Résumé du roman
               
Ce n’est pas sans arrière-pensées que Félix Saint-Clair se joint à une battue sur le mont Wright, en vue de retrouver un petit garçon mystérieusement disparu dans la forêt ancienne. Depuis ses débuts comme journaliste, on ne lui a confié que des affaires sans intérêt et il espère s’approprier enfin un sujet plus juteux. Il sera comblé au-delà de ses espérances.

N’écoutant que sa fougue l’homme s’aperçoit trop tard qu’il vient de mettre le pied dans un engrenage dont il n’est pas prêt de se dégager. S’il s’en dégage jamais.


L’Égrégore est une œuvre de fiction inspirée de personnages et de phénomènes réels.

lundi 20 mars 2017

C'est lundi, que lisez-vous ?

Article du lundi

Ma semaine en résumé

Comment vous raconter ma semaine ? Vous savez, l’école me prend une grande partie de mon temps, ce qui est loin d’être évident pour avancer dans mes lectures qui sont nombreuses, très nombreuses. Alors, comme tout bon étudiant, je me suis rendu en cours. Cette semaine, je me suis également laissé tenter par le foot, le soir. Trop fatigué pour lire ou n’ayant pas l’envie, j’ai regardé certains matchs. Certains étaient bien et d’autres laissaient à désirer. Mais le principal, c’est qu’il faisait beau. Une semaine de soleil. Quoique ce week-end est fort gris et que les prévisions ne vont pas en s’améliorant. Ce week-end, j’ai passé mon temps à étudier et à lire. Voici donc mes lectures…

Mes lectures

·         Dernière lecture

Manuscrit - Lecture confidentielle

·         Lecture en cours

Manuscrit - lecture confidentielle


·         Lecture future


Et vous ?

mercredi 1 mars 2017

Le couple d'à côté

Le couple d’à côté – Shari Lapena

Auteur :
Shari Lapena




Editeur :                       
Collection :
/
Genre :
Policier, Suspense
Série :
/
Nombre de pages :
364 pages
Format lu :
Papier
Date de parution :
20 février 2017
Prix d’achat :
19,50€ (broché)
15,60€ (numérique)
Pas encore en vente chez Belgique Loisirs

Un thriller sans prise de tête qui nous emmène au cœur d’une enquête des plus sombres

Résumé du roman

La baby-sitter leur a fait faux bond, et alors ?

Invités à dîner chez leurs voisins, Anne et Marco décident de ne pas renoncer à leur soirée. Cora, leur bébé de six mois, dort à poings fermés et ils ne sont qu’à quelques mètres. Que peut-il arriver ? Toutes les demi-heures, l’un ou l’autre va vérifier que tout va bien. Pourtant quand à une heure déjà avancée, le couple regagne son domicile, c’est un berceau vide qui les attend.

Désespérés mais aussi dépassés, les jeunes parents attirent les soupçons de la police : Anne en dépression depuis son accouchement, Marco au bord de la ruine… les victimes nt soudain des allures de coupables.

Dans cette sombre histoire, chacun semble dissimuler, derrière une image lisse et parfaite de terribles secrets. L’heure de la révélation a sonné.   

Mon avis

                On m’a proposé de lire ce livre. La couverture avait charmé mon regard. Le résumé avait fait succomber ma curiosité. Ma réponse fut donc immédiate. Oui. Oui, je voulais découvrir ce roman, le lire, le vivre. Quelques jours plus tard, le colis attendait sagement sur mon bureau. Quel soulagement de pouvoir le commencer! Les premières pages se sont révélées, le livre m’a emporté. Après ce voyage dans une enquête bien sombre, je vous livre mon avis.

                Tout d’abord, le premier élément que j’ai aimé dans cette enquête est le sujet même de celle-ci, à savoir l’enlèvement d’un nourrisson. Rien que le fait de lire cela ou d’entendre cela, que ce soit dans la presse ou la littérature, on sait que nous embarquons dans une drôle d’affaire. Les enfants. Les bébés. Tout ce qui a attrait à eux a tendance à plus nous toucher, à plus nous impacter que la normale. Ça éveille en nous une mare de sentiments. La joie lors d’une naissance. La compassion lors d’histoires plus tristes. Lorsque j’étais encore enfant, on parlait de Madeleine McCann, la petite « Maddie ». Même après les années, j’ai toujours cette disparition en tête. Les enfants représentent un peu le symbole de la pureté, de l’innocence et quand quelque chose leur arrive, c’est toujours dur pour la famille et les proches. Dans un roman, c’est pareil. Lorsque le lecteur est face à un kidnapping d’enfant(s), il sera plus vif, plus alerté qu’un simple enlèvement d’adulte. Plusieurs scénarios sordides passeront en boucle dans sa tête et il va analyser chaque phrase pour essayer de trouver des indices exploitables. Par conséquent, pour moi, le thème choisi est vraiment intéressant, vraiment exaltant. Il fait rentrer directement le lecteur dans l’histoire et accapare son attention.

                Ensuite, le double jeu des personnages et leurs secrets sont tout aussi exaltants. On a tous des secrets à cacher, on a tous des éléments que nous gardons pour nous, qui font partie de notre jardin secret et nous ne voulons pas les dévoiler. J’ai, en premier lieu, aimé que ces personnages ressemblent à de vraies personnes, entre autres pour leurs secrets et leur double vie.          Ils ont une personnalité propre mas ils ont surtout leur jardin secret et ça, ça les rend plus réels, plus vivants. En tant que lecteur, je suis très curieux et percer ce que cachaient ces personnages était un défi des plus intéressants, des plus excitants. Bien entendu, cela n’est pas facile. Bien entendu, ce n’est pas que ça que j’ai aimé au niveau des personnages. Leurs relations, leurs interactions étaient aussi une matière que j’aimais observer durant cette lecture. Dans leur relation, on peut voir leur entente. Dans une interaction, on peut voir la vérité et le mensonge. J’avais enfilé mon manteau d’enquêteur et les preuves découvertes n’étaient pas suffisantes, je devais percer les personnages à jour, connaître leurs terribles secrets et trouver une corrélation avec l’histoire existante.  

                Pour terminer cet avis appréciateur, je vais parler de la plume de l’auteure, de son style. Le genre est intéressant. Les personnages sont mystérieux. C’est donc le paradis mais comment atteindre ce paradis ? C’est un peu comme réserver un hôtel 5 étoiles dans un pays de rêve. On sélectionne le pays, on trouve un hôtel qui nous convient. Le pied. Mais la suite, comment l’atteindre ? Le style de l’auteure, les mots utilisés, les tournures choisies ont constitué cet avion qui a su me transporter dans l’histoire de ce roman. Nous avions les pensées des divers personnages. Pas de tous mais de certains et chaque personnage avait ses pensées qui lui appartenaient. Il n’était, dès lors, pas évident de transmettre les émotions de chaque personnage au lecteur car celles-ci variaient selon tel ou tel protagoniste, demandant un effort et des tournures spécifiques pour refléter cet état d’esprit. Quand un personnage ressentait de la peur, on la ressentait aussi. Au contraire, quand c’était de la colère, nous ressentions cette émotion en nous. Et de manière générale, je trouve ce changement d’émotions plutôt bien réussi et ne peux donc que soulever mon chapeau face au talent que cela a dû nécessiter.

                En conclusion, je trouve ce thriller assez agréable, sans prise de tête, permettant de se détendre dans les journées de grisaille que nous connaissons.

★★★★

mercredi 22 février 2017

L'Impasse


Auteur :



Editeur :                       
Collection :
Le tourbillon des mots
Genre :
Thriller, Suspense, Policier
Série :
/
Nombre de pages :
260 pages
Format lu :
Numérique
Date de parution :
13 février 2017
Prix d’achat :
9,99€ (poche)
4,99€ (numérique)

Un roman aux personnages et à l’intrigue sombres qui m’a permis de suivre les pas d’un enquêteur.

Résumé du roman
               
Au cœur de Chanzy, ville minière en plein déclin, trois femmes, deux hommes et un enfant se partagent une cour baptisée « l'Impasse ». Tous ne survivront pas à la haine qui les lie.
Revenu sur les lieux de son enfance, le policier David Bertal suivra, au fil des vengeances et des trahisons, le chemin qui le conduira à affronter les acteurs de son passé.
Mais, entre doutes et remords, parviendra-t-il à déchirer le voile noir qui entoure la vie et les secrets de ceux qu'il a aimés autrefois ?

Mon avis